Nadal est un grand champion (même si je n'aime toujours pas son jeu :-)

Publié le par Castor

Un petit mot sur la défaite de Nadal à Roland, contre le suédois Söderling.
Même si, in fine, j'espère que cette défaite va ouvrir à Federer la voie de la légende, je n'ai pas du tout apprécié le comportement du public vis à vis de Nadal...

Comme vous avez déjà pu le lire, je ne suis pas un fan du jeu de Nadal que je trouve bien trop fondé sur la puissance physique... Mais je suis un vrai fan de l'homme, du champion, qui a toujours fait preuve de fair play et de respect pour ses adversaires... L'image de Nadal déconfit par les larmes de Federer lors de la dernière finale australienne, ainsi que ses propos suite à sa défaite à Paris (il n'a JAMAIS cherché d'excuses, notamment physiques) sont les révélateurs d'un caractère de très grand champion, estimé et estimable...

Alors voir le public parisien prendre fait et cause pour Söderling, sans jamais (ou presque) soutenir celui qui n'avait jamais perdu un match sur la terre battue d'Auteuil, celui qui avait toujours tout donné dans ses matchs à Paris, celui qui mérite une réelle considération et estime pour ses exploits à Roland, ça m'a fait très mal pour lui... J'aurais été sur le central, j'aurais crié son nom rien que pour faire face à cette ingratitude, ce manque de politesse du public... Cette attitude de merde pose bien évidemment la question de la qualité du public dans le monde du tennis qui se dégrade d'années en années... En Coupe Davis, c'est très régulièrement le cas lors des matchs à domicile où on assiste à des spectacles ahurissants de bêtise et de méchanceté, voire d'aggressivité... Mais la dérive gagne les tournois ATP. Les débordements lors du dernier Australian Open en sont de bons exemples (bataille rangée de chaises dans l'enceinte du tournoi!!). Il serait temps de lancer une réelle campagne d'éducation sur le respect dans les enceintes de tennis. Car si la démocratisation de ce sport est un processus intéressant pour tous, il serait de bon ton de garder à l'esprit que le tennis reste un sport de gentleman où le respect du public doit rester un prérequis...

Nadal écrit l'histoire du tennis... Rien que pour cela il mérite notre respect.

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cambronne 02/06/2009 12:52

Entièrement d'accord. A mon avis l'attitude du public n'a pas été sans effet sur le moral de Nadal, particulièrement dans le 4è set.C'est vrai que le public n'aime pas les champions qui écrasent tout. Il aime voir les faiblesses des grands champions, et leurs larmes. C'est pour ça que tout le monde est maintenant pour Federer dans le duel. Et, point important, le public, plus que le champion, aime celui qui arrive à le battre...Nadal maintenant doit apprendre à assumer sa place de numéro 1, qui, si elle est la plus belle, est aussi la plus merdique : celle que les autres joueurs vont essayer de conquérir, et celle dont tout le public rêve de te voir tomber. Mais au fond, je ne me fais pas de soucis pour lui. l'année prochaine, il reviendra, encore plus fort, et qui plus est... pas en tenant du titre. Peut-être que le public réapprendra à l'apprécier!

Castor 02/06/2009 17:06


@ Pierre

En même temps, Federer gagne (presque) tout (presque) tout le temps et il est adoré ici... Et je pense que s'il gagne les 8 prochains Roland, il sera toujours adoré... Mais j'adore ta conclusion
lol

Pour ajouter de la farine à l'eau du moulin qui tourne, les remarques de Toni Nadal :
http://www.eurosport.fr/tennis/roland-garros/2009/toni-un-public-stupide_sto1961963/story.shtml

Alors autant je déplore comme lui l'attitude du public, autant faut se calmer sur le fait que les français ne veuillent pas que les espagnols gagnent... Il y a une susceptibilité mal placée (j'ai
déjà du y faire face dans les commentaires de mon précédent article sur Nadal...)


Pierre 02/06/2009 10:04

Justement, le public français supporte peu souvent le vainqueur... qu'il s'agisse de Schumacher, Lyon ou encore Nadal, les grands règnes ont tendance à l'exaspérer, et il se tourne très vite vers ce héros français : l'outsider, le Poulidor.De là à dire que le français aime la défaite, il n'y qu'un pas...

céline 01/06/2009 18:34

enfin un nouvel article du castor !!!Effectivement vu comme ça, c'est pas cool... mais ça montre bien que le public il est pour qui ? eh ben il est pour le vainqueur ! Il a pas l'intélligence de prendre parti...