Etre une PME innovante en France : pas facile...

Publié le par Castor

Bonjour à toutes et tous,

La conjoncture économique a déjà été bien meilleure. C'est un euphémisme. Mais si l'on ne parle dans les medias que des déboires des grosses sociétés côtées, des revenus des 40 premiers patrons, du chômage partiel dans l'industrie etc., on parle assez peu des difficultés des PME dans notre pays... Difficultés qui ne datent pas de la crise mais qui sont accrues avec elle...

Il est étonnant de voir à quel point notre pays est paradoxal: une grande majorité des jeunes espère devenir fonctionnaire mais le nouveau statut d'auto-entreprneur qui facilite la création de sa petite entreprise est un succès fou... Notre société déteste les patrons mais loue ses artisans et commerçants, tout comme elle trouve que ses patrons de PME sont souvent estimables...

Il peut être intéressant de comprendre le pourquoi de tels paradoxe, mais là n'est pas le but de cet article. Mon idée concerne bien plus cette incapacité française à le prise de risque et au soutien des PME innovantes. Il est effarant de voir à quels points institutions publiques, privées, associatives etc. restent souvent dans des bonnes intentions, sans réaliser qu'une entreprise ne vit pas d'amour et d'eau fraiche... Que penser quand on organise une réunion tous les 3 mois avec de gros partenaires potentiels, qui, à chaque fois, promettent d'apporter leur soutien concret au projet? Que penser d'organismes touristiques français qui considèrent que tout ce qu'elles font actuellement est largement suffisant et ne daignent même pas remercier pour l'envoi d'un échantillon? Que penser des grosses entreprises privées qui refusent une innovation sans même l'avoir vue alors qu'il n'existe à ce jour aucune alternative et aucun point de comparaison? Que penser des distributeurs qui ne sont même pas prêts à faire un test en dépôt vente sur une période de quelques mois? On le voit bien: l'innovation et la nouveauté "emmerdent" en France. Il faut dire : un produit nouveau, c'est du travail en plus, l'obligation de comprendre l'utilité et le fonctionnement du produit, la néceesité de le présenter au client... Bref, c'est chiant et ça casse la routine... Tant pis si ça peut apporter une valeur au client final, tant pis si ça peut faire gagner de l'argent, tant pis si cela peut aider une PME, tant pis si cela entretient le dynamisme de l'innovation en France... "On est trop vieux maintenant pour prendre de nouveaux produits", voilà la meilleure réplique à laquelle j'ai eu droit...

Alors oui, on peut aider les banques, on peut aider les grosses industries... Mais les réformes de fond devraient permettre de libérer au maximum les freins à l'innovation et contrer cette tendance très française à l'aversion totale au risque (et je dirais même à la nouveauté car quel est le risque pour un distributeur à prendre un produit en dépôt vente? il est nul).

J'ai hâte de voir combien des centaines de milliers d'auto-entrepreneurs auront réussi à péréniser leur activité dans les mois à venir. J'espère que ce sera le maximum mais j'ai des doutes tant les pesanteurs sont grandes dans notre pays.

Mon discours sent peut être la frustration et la déception. Oui, c'est vrai. Mais je pense que mon analyse de la situation est assez proche de la réalité et reflète une grave tendance de notre pays... Alors si je suis le premier à dire que le marché est le juge de paix d'un produit et va déterminer si un produit innovant  mérite de vivre ou de mourir, ce produit doit avoir sa chance et donc pouvoir être confronté au marché... Ce n'est malheureusement pas toujours le cas...

Je soulève le débat avec le cas Heuliez: pensez vous qu'il faille aider cette entreprise? Pour moi oui, car qui savait qu'il pouvait acheter une voiture électrique Heuliez? Pas moi en tout cas...
Autres pistes de réflexion:
- pourquoi ne pas réserver certains marchés publics à des PME?
- comment expliquer que la France soit le premier pays d'accueil de touristes en terme de nombre de visiteurs et seulement le troisième en terme de dépenses par voyageur? J'ai ma théorie mais parlons en d'abord...

A bientôt, merci de votre fidélité et désolé pour ce long silence!!

Castor



Commenter cet article

Le Pipo 08/04/2009 20:34

Un produit nouveau c'est chiant et çà casse les c...., pardon la.... routine! welcome back!