L'incivisme français: une bonne preuve

Publié le par Castor

Bonjour à toutes et tous,

Les coincidences sont parfois troublantes et assez ironiques... Je dois avouer que voir un tel article dans le Figaro du jour si peu de temps après mon article sur le livre de Pierre Cahuc fustigeant le côté défiant et incivique de la société française, ça a un côté marrant... si ce n'était point tragique.

A bientôt et surveillez vos portefeuilles :)

Castor

http://www.lefigaro.fr/conso/2008/11/11/05007-20081111ARTFIG00456-les-francais-rois-du-vol-a-l-etalage-.php

Les Français, rois du vol
à l'étalage  

La baisse des contrôles et la meilleure organisation des bandes de délinquants ont fait flamber la fauche dans les magasins.

Carton rouge ! Les Français sont devenus les rois du vol à l'étalage en Europe cette année. La démarque inconnue (avec le personnel indélicat) représente désormais 1,37% du chiffre d'affaires des commerces en France, selon une étude que s'est procurée Le Figaro. «La criminalité dans les magasins représente un impôt de 81 euros par habitant», calcule Matthieu Le Taillandier, directeur général de Checkpoint Systems, commanditaire de l'enquête.

Après cinq années de baisse consécutive jusqu'en 2007, les vols ont à nouveau augmenté : + 2,2%. Cette recrudescence n'est pas liée à la crise du pouvoir d'achat. À preuve, les articles qui disparaissent le plus ne sont pas les produits de première nécessité, mais les bouteilles de J & B et de Ricard, les tubes de rouge à lèvres, les lames de rasoir, les vêtements et les DVD.

Les distributeurs constatent une recrudescence des vols sur les nouveautés dans les jours et semaines suivant leur sortie. Les consoles et jeux Wii, ou encore les exemplaires du dernier Harry Potter se sont «arrachés». Seuls les vols de chaussures et de vêtements de sports sont en baisse, chez les distributeurs spécialisés notamment.

 

Caméras et repérage

D'où vient cette flambée ? «Certains distributeurs ont réduit leurs dépenses de sécurité pour redresser leurs marges, assure Matthieu Le Taillandier. Moins surveillés, les délinquants passent plus facilement à l'action.» Le phénomène ne devrait pas s'arrêter puisqu'une grande enseigne vient de supprimer la surveillance vidéo dans ses hypermarchés et de réduire le nombre de vigiles postés derrière les caisses. Par ailleurs, afin de booster le chiffre d'affaires de leurs rayons DVD et textile, certains distributeurs ont supprimé les systèmes antivol, qui freinaient l'achat. Du coup, ils ont attiré les chapardeurs. Pourtant, il existe des mécanismes de protection qui n'entravent pas les ventes. La Fnac déploie un nouveau système qui permet aux clients de tester en toute sécurité lecteurs MP3, appareils photos numériques, Caméscopes et GPS «Ces derniers sont reliés à un présentoir électrifié afin d'être en état de marche, assure Patrick de La Guéronnière, directeur prévention de la Fnac. Une alarme se déclenche dès que le fil est arraché.»

Autre phénomène, les bandes organisées. Pour y faire face, Cora a installé un système vidéo sur la totalité de la surface de vente de ses magasins et formé ses vigiles à la détection des voyous en repérage. «Nous les gardons en mémoire et les suivons dès leur entrée en magasin lorsqu'ils reviennent », explique David Grard, le responsable de la sécurité de Cora.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article